Qu'est-ce la CAA ? - Tobii Dynavox FR
CUSTOMIZE WITH SHOGUN
Skip to Main Content

Qu’est-ce que la CAA?

Qu’est-ce que la CAA?

Qu’est-ce que la CAA ?

Description

  • Description
  • CAA : idées reçues

Premiers pas dans la CAA

Si vous nous avez trouvés, c'est que vous êtes certainement en charge d'une ou plusieurs personnes atteintes de troubles de la communication, comme un enfant autiste non-verbal, un conjoint atteint de SLA privé de l’usage de ses mains et/ou de sa voix, ou encore un parent ayant fait un ACV. Vous avez peut-être entendu parler de la communication alternative et améliorée ou CAA.

Petite fille utilisant un Tobii Dynavox I-Series et des supports de CAA basiques pour parler avec son entourage.

Un droit fondamental

La Déclaration universelle des droits de communication définit le droit de toute personne à pouvoir communiquer et à participer à une conversation, d'être en mesure de formuler des demandes et de faire connaître ses choix. Tout le monde possède le droit à bénéficier d'un système de communication et d’une voix en toutes circonstances. Pour les personnes atteintes de troubles de communication, la CAA représente un moyen d'accéder à ce droit fondamental.



La CAA s'entend comme un outil, une stratégie, un soutien ou toute autre forme de communication utilisés en complément ou en remplacement de la parole.

De nombreuses possibilités

La communication améliorée se présente sous différentes formes et permet de s'exprimer de la meilleure manière possible. Elle réunit généralement les solutions ci-dessous :

Sans techologie

Gestes, langage corporel, expressions faciales, pointage, langue des signes et vocalisations.

Basse technologie

Livres de communication imprimés ou pages de symboles à désigner du doigt.

Hautes technologies

Tablettes tactiles qui convertissent des symboles en discours, ou dispositifs avec commande oculaire.

Notre approche en CAA

Notre approche en CAA peut se résumer en quelques concepts...

Homme utilisant un Tobii Dynavox I-Series pour communiquer

Tout le monde est capable

Vous avez peut-être déjà entendu qu'une personne dont vous vous occupez est trop jeune, trop âgée ou trop déficiente pour communiquer. Nous considérons que personne n'est « trop quelque chose » pour pouvoir communiquer. Avant de nous projeter, commençons par le début. On ne peut savoir de quoi l'on est capable avant d'essayer.


Chaque victoire compte

Tout apprentissage prend du temps. Parfois peu, parfois plus. Il en va de même avec la CAA. Que la personne que vous connaissez apprenne vite ou que cela lui prenne du temps, chaque étape est une victoire qui s'inscrit dans la durée. La peur de mal faire ne doit pas vous empêcher de commencer ou poursuivre vos efforts, et nous sommes là pour vous accompagner tout au long de votre parcours.

Orthophoniste avec une enfant apprenant de nouvelles connaissances à l'école, sur un dispositif de CAA Tobii Dynavox

Jeune femme utilisant son dispositif avec commande oculaire Tobii Dynavox pour communiquer avec sa famille

La puissance du collectif

Le parcours vers l'indépendance commence par la formation de votre équipe de communication, dont la pierre angulaire est la personne utilisatrice de CAA. L'équipe est également composée des personnes clés de sa vie, comme les parents, conjoints, frères et sœurs, proches, éducateurs, soignants et spécialistes, qui jouent tous un rôle crucial dans l'élaboration de la meilleure façon d'utiliser les outils de CAA. Pour la réussite du communicateur, donnez-en les moyens à votre équipe.


Le pouvoir d'être soi-même

Tout le monde a le pouvoir de communiquer, quels que soient les besoins. Nous l'appelons le « pouvoir d'être soi-même ». N'ayez pas peur de viser haut. La CAA offre une voix et permet d'acquérir une plus grande indépendance pour prendre des décisions. Elle permet aux personnes non verbales de demander et obtenir de l'attention, exprimer des demandes précises, partager leurs émotions et accepter ou refuser des propositions.

Enfant et sa mère utilisant le dispositif Tobii Dynavox Indi

Bon à savoir

Idées reçues

Vous avez peut-être entendu dire que la CAA empêche un enfant d'apprendre à parler ou un adulte à recouvrer l'usage de la parole, ce que contredit la recherche. Nous avons compilé une liste d'idées reçues sur la CAA et d'arguments contradictoires.


Votre ressource en CAA

Quelle que soit votre avancée en CAA, vous êtes au bon endroit. Nous disposons d'outils et de spécialistes pour vous aider à résoudre vos questions et préoccupations, depuis le choix du bon système de CAA jusqu'à l'aide au financement. Nous serons là pour vous guider lorsque vous serez prêt à commencer.

Stop aux idées reçues sur la CAA

Voici une liste des plus fréquentes idées reçues sur la CAA, et des arguments de scientifiques et d'experts qui les contredisent:

La CAA empêche l'usage de la parole

Cette idée repose sur la croyance selon laquelle l'utilisation de la CAA remplace celui de la parole. Or, il s'avère qu'à l'inverse, la CAA améliore la production de langage.

Il y a un âge pour débuter en CAA

Cette idée repose sur la croyance selon laquelle l'introduction précoce de la CAA empêcherait le développement naturel du langage. Pourtant, il est prouvé que la CAA améliore l'élocution et le développement des compétences langagières.

À partir d'un certain âge, on ne peut plus utiliser la CAA

Cette idée repose sur la croyance selon laquelle on ne peut apprendre à lire et communiquer que lorsqu'on est jeune. En réalité, l'acquisition de compétences langagières et littératrices peut survenir à tout âge.

L'usage de la CAA dépend de la gravité des troubles

Cette idée repose sur la croyance selon laquelle les capacités physiques et cognitives d'une personne sont trop gravement atteintes. Pourtant, le seul critère indispensable pour utiliser la CAA est la capacité à respirer. Elle peut donc être utilisée par toutes et tous, indépendamment du diagnostic ou du degré de handicap.

La CAA est inutile aux personnes déjà capables de parler

Cette idée repose sur la croyance selon laquelle un niveau d'élocution minimal suffit à communiquer simplement. Pourtant, l'usage limité de la parole entraîne la difficulté à exprimer clairement ses souhaits et émotions, et restreint donc la capacité à participer à la vie quotidienne.

Les dispositifs de CAA sont réservés aux personnes disposant de l'usage de leurs mains

Cette idée repose sur la croyance selon laquelle l'équipement nécessaire à l'accès à un dispositif de CAA n'est pas médicalement nécessaire. En réalité, la technologie évolue en permanence et il existe de nombreuses solutions pour les personnes qui ont besoin de la CAA mais peinent à se servir de leurs mains. Il n'y a donc aucune raison de leur en empêcher l'accès.

La CAA règle tous les problèmes de communication

Cette idée repose sur la croyance selon laquelle une solution de CAA permet de communiquer instantanément. Or, la mise en œuvre de la CAA ne consiste pas seulement à placer un dispositif face à quelqu'un et écouter ce qu'il a à dire. La CAA est un véritable parcours, qui demande du temps et de la persévérance.

Après un accident neurologique, un délai est nécessaire à la mise en œuvre de la CAA

Cette idée repose sur la croyance selon laquelle l'utilisation de la CAA trop précoce après un accident neurologique peut empêcher de recouvrer la parole.

Les supports de CAA basiques sont une étape nécessaire à l'introduction des dispositifs technologiques

Cette idée repose sur la croyance selon laquelle, par analogie, avant de courir, une personne doit savoir marcher. Concernant la CAA, l'accès à des outils et techniques ne respecte aucun ordre. Il s'agit d'une série de décisions prises et régulièrement réexaminées, en fonction des besoins et compétences actuels et à venir d'un individu.